LE PARLOIR LE PARLOIR
Le forum du journal du lycée Fénelon
LE PARLOIR
FAQFAQ  RechercherRechercher  S’enregistrerS’enregistrer  ProfilProfil  MembresMembres  GroupesGroupes  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion 

ARTICLES MUSICAUX DU DEUXIÈME JOURNAL
Aller à la page: 1, 2  >
 
Répondre au sujet    LE PARLOIR Index du Forum -> À VOUS DE PROPOSER -> ARTICLES CULTURELS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nessim C.
Membres du journal

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 129
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 2 Oct - 22:25 (2008)    Sujet du message: ARTICLES MUSICAUX DU DEUXIÈME JOURNAL Répondre en citant

voici ma "rétrospective" sur les Mars Volta, je ne suis pas sûr que le terme soit bon mais dites moi ce que vous en pensez, attention, il fait une page. Pour les images, j'ai toute celles des album mais c'est ptêtre pas le plus intéressant.


RETROSPECTIVE : The Mars Volta
 

Les  membres du groupe ont souvent changé pour des raisons diverses et variés ( dissidents musicaux, emploi du temps complexe et mort par overdose), Les deux noms à retenir sont ceux des ex-membres de At-The-Drive-In : Le chanteur Cedric Bixler-Zavala et le guitariste Omar Rodríguez-López, qui sont les fondateurs et uniques musiciens fixes du groupe.  
Vous aurez compris à leur nom qu’ils sont tous les  deux d’Amérique Latine et cela se ressent dans TMV. Ils s’inspirent de groupes comme The Fall ou Fugazi. Les critiques les définissent comme un groupe de « jazz métal alternatif et/ou expérimental », cette définition ne vous avance pas ? C’est compréhensible. Revenons donc pour mieux les situer sur leurs 4 albums studios et un EP (ou single) :  
L’album Tremulant EP (2002) ne contient qu’un morceau: Concertina. Il représente le morceau type de TMV : puissant, enragé mais aussi contrasté,mélange habile de mélodies complexes et de créations plus acérés de Omar Rodríguez-López. De même pour Cedric Bixler-Zavala, chanteur déjà hors normes dans At-The-Drive-In, alliant une technique plus qu’irréprochable (comparable à Robert Plant) et une manière de vivre sa musique qui peut donner des frissons à la Joe Cocker.  
L’album De-Loused In The Comatorium (2003) devient alors le développement par 10 (soit autant que de titres) de Concertina. C’est une supernova dans l’univers de l’expérimental underground. Il allie des titres  agressifs comme Inertiatic E.S.P. comme des anomalies musicales plus calmes comme Televators, un titre atypique, indéfinissable, aussi beau que techniquement complexe (on y voit toutes les capacités vocales du chanteur). Bref, c’est le véritable départ de TMV.  
L’album Frances The Mute (2005) commence par Cygnus…Vismund Cygnus (les TMV sont aussi des professionnels des noms bizarres), une déferlante de son qui crée la surprise et montre la virtuosité du guitariste : jonglant avec une dizaine d’effets à la fois, il devient un orchestre à lui tout seul. L’album se continue par deux autres morceaux, The Widow, un morceau qui n’est pas sans rappeler Concertina et L’Via L’Viaquez, qui mélange rock destructeur et salsa (je sais c’est étrange mais c’est génial) puis enchaîne sur la partie la plus importante : Une sorte d’opéra jazz en 2 grandes parties divisées en 9 mouvements, un chef d’œuvre pur : Miranda That Ghost Just Isn’t Holy Anymore (4 mouvements) et Cassandra Gemini  (5 mouvements). Bref, c’est un tournant dans TMV.  
L’album suivant, Amputechture (2006), nous bombarde de titres longs, étranges, puissants et multi-facettes : Tetragrammaton (16min), Vermicide ou Meccamputechture (11mn). C’est encore un album concept, chaques morceaux est une suite de l’autre, il s ‘écoutent toutefois très bien à l’unité. On trouve dans cet album plus de chanson en espagnol, dont Asilo Magdalena, sorte de musique traditionnelle espagnol sauce bossa-nova. 
Le dernier album des TMV marque un tournant pour le groupe, The Bedlam In Goliath (2008) jette les bases d’une musique nouvelle : moins contrastées, plus centrée sur la puissance mais aussi plus technique, les thèmes abordés sont plus mystiques (la religion, les mythes étranges) et le ton est légèrement plus naïf. Même si on est déçu de ne pas voir de nouveaux néologismes mystérieux, on se rattrapera sur des titres accrocheurs comme Metatron ou Asklepios.  

TMV est donc un groupe qui n’a pas fini de faire parler de lui,  leur musique à déjà conquise toute la scène jazz expérimentale et une bonne partie de la jeunesse londonienne, alors, Are You Experienced ?  


Dernière édition par Nessim C. le Ven 3 Oct - 22:27 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Auteur Message
Publicité






MessagePosté le: Jeu 2 Oct - 22:25 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Auteur Message
Guillaume D.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 111
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 12:16 (2008)    Sujet du message: ARTICLES MUSICAUX DU DEUXIÈME JOURNAL Répondre en citant

C'est un peu technique parfois... Moi qui ne suis pas pro, je n'ai pas tout compris...

Peut être faudrait-il faire une retrospective sur un groupe plus connu... Led Zepplin par exemple...


Revenir en haut
Auteur Message
Palamède
Membres du journal

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2008
Messages: 89

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 17:50 (2008)    Sujet du message: ARTICLES MUSICAUX DU DEUXIÈME JOURNAL Répondre en citant

Sommes-nous sûrs qu'il y ait un deuxième journal déjà ?

"comparé à lui Mika est un choriste" Attention, il suffit d'un inconditionnel de Mika pour que ça tourne mal... ( il y a des fans un peu dérangés partout ^^ )
"leurs 4 albums studios et demi" Je ne comprends pas cette affirmation en lisant la suite de l'article.
"PS : Les TMV sont un groupe totalement différent en live, tout aussi intéressant mais ans un autre genre, celui de l’improvisation. " Inutile de mettre en PS, autant faire un dernier paragraphe ( je n'apprendrais pas à un TaleL le principe d'ouverture à la fin de l'article Rolling Eyes )
"Rétrospective" ? Existe-t-il depuis longtemps ? Si oui, pourrait-on avoir quelques dates ( celles de la sortie des albums par exemple )
"à la mord moi le nœud" L'expression est-elle vraiment à utiliser ? ( et pourrait-on m'expliquer son sens précis ?)
"raisons diverses et variés" variées.
"riffs" Définition ? ( je revendique le droit de ne pas être un spécialiste en musique, voire même de n'y connaitre rien )
"chanteur déjà hors norme" Pourquoi déjà ? Sous-entendu, le groupe l'est aussi ?
"Il allie des titres agressifs comme Inertiatic E.S.P. comme des aberrations calmes comme Televators" à des aberrations...
"9 mouvements, divisées en deux parties" divisés
"Bref, c’est un tournant dans TMV." [...] "Le dernier album des TMV marque un tournant pour le groupe" Répétition
"leur musique à déjà conquise toute la scène" a déjà conquis


Revenir en haut
Auteur Message
Chardon
Membres du journal

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2008
Messages: 62
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 19:28 (2008)    Sujet du message: ARTICLES MUSICAUX DU DEUXIÈME JOURNAL Répondre en citant

Antoine INGLEBERT-FRYDMAN a écrit:
Sommes-nous sûrs qu'il y ait un deuxième journal déjà ?


Disons que non. Mais une précaution vaut mieux qu'aucune et je préfère, comme Nessim et Guillaume, anticiper la prochaine édition.

Pour l'expression "à la mord-moi-le-noeud", voir la définition : -ici- (la plus courte) ou encore -ici- (la plus drôle).
Dès la première lecture, j'ai cru voir une belle phrase citée par Antoine :
Nessim a écrit:
Il allie des titres agressifs comme Inertiatic E.S.P. comme des aberrations calmes comme Televators.


Bien entendu, il n'y a pas de répétition et le verbe "allier quelque chose" est bien suivi de "à". Sans parler de l'orthographe même...

Enfin, je corrige tout ça très bientôt.


Revenir en haut
Auteur Message
Palamède
Membres du journal

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2008
Messages: 89

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 19:59 (2008)    Sujet du message: ARTICLES MUSICAUX DU DEUXIÈME JOURNAL Répondre en citant

Le lien sur la plus courte explication ne marche pas.

Revenir en haut
Auteur Message
Nessim C.
Membres du journal

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 129
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 22:29 (2008)    Sujet du message: ARTICLES MUSICAUX DU DEUXIÈME JOURNAL Répondre en citant

article modifié dans certains détails polémiques. Je vous ai dit que "rétrospective" n'est pas vraiment le bon terme, je considère plutôt ça comme une étude en profondeur d'un groupe particulier, un article culture plus aboutit qu'une simple présentation d'album quoi.


J'ai pas compris la dernière remarque d'Antoine. Si l'article est trop technique, il faut me dire en quoi. Un article sur Led Zep... Je suis contre parce que tout le monde connaît et que tout le monde  a déjà un avis sur la question. Un article sur le Zeppelin n'amènerai que des critiques. De plus, je m'efforce de crée plutôt une partie culture ou l'on peut découvrir des artistes que l'on ne connaît pas ou pas assez. Bref, Led Zep serait une enfonçure de porte ouverte alors que TMV ouvre sur l'inconnu. Même si je pense qu'il y aura beaucoup de critique, j'espère tenter quelques personnes alors que avec Led Zep. 


Revenir en haut
Auteur Message
Guillaume D.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 111
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 6 Oct - 11:48 (2008)    Sujet du message: ARTICLES MUSICAUX DU DEUXIÈME JOURNAL Répondre en citant

Je reste sur ce que j'ai dit.

Une page entière sur un artiste inconnu ou peu connu c'est trop, on est saturé d'informations qui, si elles sont interessantes, sont tout de même trop nombreuses.

Il ne s'agit pas d'expliquer ce que sont les mars volta à des gens qui connaissent déjà un peu, mais de les faire découvrir à un public aussi large et varié que possible. Pour cette raison, je pense qu'il serait préférable de réduire à une demi page l'article et de présenter deux artistes à découvrir sur la même page, voire trois et d'éviter les details techniques sur la composition du groupe et autre...

Sinon le groupe semble interessant, mais je crois que je vais retourner écouter Brel : "Quand on a que l'amour..."


Revenir en haut
Auteur Message
Nessim C.
Membres du journal

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 129
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 6 Oct - 17:17 (2008)    Sujet du message: ARTICLES MUSICAUX DU DEUXIÈME JOURNAL Répondre en citant

on a pas pu se voir trop maisj'en ai parlé avec Chardon et on en ai arrivé à la même conclusion: 2 demis pages, je suis en train de m'en occuper avec un article sur un autre groupe peu connu (je ne sais pas encore lequel).

Revenir en haut
Auteur Message
Chardon
Membres du journal

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2008
Messages: 62
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 6 Oct - 21:23 (2008)    Sujet du message: ARTICLES MUSICAUX DU DEUXIÈME JOURNAL Répondre en citant

Pour le deuxième groupe, je peux bien mitonner quelque chose. Blues, rock-pop, chanson française sinon... Suffit de demander et je m'y attelle !

Revenir en haut
Auteur Message
Nessim C.
Membres du journal

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 129
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 7 Oct - 12:41 (2008)    Sujet du message: ARTICLES MUSICAUX DU DEUXIÈME JOURNAL Répondre en citant

si tu veux

Revenir en haut
Auteur Message
Palamède
Membres du journal

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2008
Messages: 89

MessagePosté le: Mar 7 Oct - 14:09 (2008)    Sujet du message: ARTICLES MUSICAUX DU DEUXIÈME JOURNAL Répondre en citant

""leur musique à déjà conquise toute la scène" a déjà conquis" Celle-là ? Avec avoir et pas de COD devant, pas d'accord du participe passé.
Un article sur Gérard Manset ? ( sauf si tout le monde connait )


Revenir en haut
Auteur Message
Nessim C.
Membres du journal

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 129
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 7 Oct - 22:48 (2008)    Sujet du message: ARTICLES MUSICAUX DU DEUXIÈME JOURNAL Répondre en citant

Antoine, si tu lisais mieux (ou p't'être que j'mexprime pas correctement ?) l'article va être intégralement refait, les critiques d'orthographe servent plus à rien (j'm'en prend déjà assez dans la figure...)




[Edit Chardon : Correction de l'orthographe. Merci pour mes yeux !]


Revenir en haut
Auteur Message
Nessim C.
Membres du journal

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 129
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 7 Oct - 23:32 (2008)    Sujet du message: ARTICLES MUSICAUX DU DEUXIÈME JOURNAL Répondre en citant

voilà le nouvel aricle avec en-tête :


ARTISTES CONTEMPORAINS À DÉCOUVRIRS
Ma préféré :« Il n'y a en art, ni passé, ni futur. L'art qui n'est pas dans le présent ne sera jamais. » (Pablo Picasso)  
ou « La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée. » (Platon)  
 ou « La musique c’est du bruit qui pense » (Victor Hugo)  
    THE MARS VOLTA       
Quand un critique parle habituellement de l’œuvre de The Mars Volta, il la définit comme du « jazz-métal expérimental alternatif » .  Mais ces quatre mots ne suffisent pas pour  définir ne serait-ce qu’un album.
The Mars Volta est un groupe qui  n’a jamais cesser d’évoluer : des albums qui ne se ressemblent jamais, des titres multi-facettes qui font plus penser à des symphonies jazz-rock qu’à du métal ; Cependant, Mars Volta s’inspire constamment de la musique sud américaine . Leur premier album, De-Loused In The Comatorium (2003) s’inscrit dans un registre hard rock alternatif teinté de jazz déstructuré.
Les deux albums qui suivent (Frances The Mute et  Amputechture) développent l’idée initiée dans le premier album et  créent cette fois de véritables opéras expérimentaux. Ils ont aussi sorti en 2007 The Bedlam In Goliath, moins inventif mais plus agressif.
Finalement, le mot qui définis le mieux The Mars Volta c’est « progressif » parce qu’il ne cesse d’évoluer, de se recréer  dans un style toujours nouveau et pourtant sans équivalent.
C’est un groupe à ne pas manquer, pour commencer, on vous conseille De- Loused In The Comatorium et Amputechture.
 


Dernière édition par Nessim C. le Ven 10 Oct - 16:07 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Auteur Message
Palamède
Membres du journal

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2008
Messages: 89

MessagePosté le: Jeu 9 Oct - 19:39 (2008)    Sujet du message: ARTICLES MUSICAUX DU DEUXIÈME JOURNAL Répondre en citant

Nessim, c'est toi qui dis que tu n'as pas compris ma dernière remarque, je l'explicite donc...

Revenir en haut
Auteur Message
Nessim C.
Membres du journal

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 129
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 31 Oct - 02:51 (2008)    Sujet du message: ARTICLES MUSICAUX DU DEUXIÈME JOURNAL Répondre en citant

bon, j'ai tout refait et j'ai même fait deux autres "mini-articles", le tout, avec les images tient sur une page. J'envoie la sauce, à vous de faire des remarques (et pas que d'orthographes svp). J'ai quelques problèmes à rendre l'article sur les Mars Volta fluide, toute remarque sera la bien venu à part la plus connu de Chardon que je résumerai en C'EDLMMY'ADL'I. Je pense qu'il pourra comprendre.

THE MARS VOLTA


Ce groupe est le résulta du groupe At-The-Drive-In en 2002, on range souvent leur musique dans la catégorie très vague du Rock Progressif.
Les Mars Volta produisent une musique hétéroclite qui puise son inspiration dans la nouvelle vague musical d’Amérique Latine : c’est un mélange de Bossa Nova et de Rock Psychédélique. Leur premier album a été repéré par Dave Frusciante (guitariste des Red Hot Chili Peppers) qui les a lancé sur un plus large publique qu’ils n’en avaient déjà avec At-The-Drive-In.
Entrer dans un album des Mars Volta, c’est se plonger dans un océan de son, parfois apaisant, parfois agressif, il y en a pour tout les goûts. Sur chaque album, les titres s’enchaînent les uns derrière les autres comme un concerto avec ses andante et ses largo, ses pianissimo et ses fortissimo. Chacun d’eux est une nouvelle révolution, mélangeant jazz, rock et bossa nova dans un torrent de musique d’une puissance irréprochable.
Jetez-vous à l’eau, si elle vous paraît un peu froide au début, faites l’effort de quelques brasses et vous ne voudrez plus jamais ressortir. Laissez-vous submerger par la puissance de ce groupe hors normes, c’est une expérience unique, « une entreprise qui n’eut jamais d’égale », bref un chef-d’œuvre peu connu.
On leur compte quatre albums studio, le dernier étant un peu décevant on ne peut que vous conseiller pour commencer De-Loused In The Comatorium (2003) et Amputechture (2006). Si le voyage vous a plus, essayez en live…

THE BLACK CROWES


Si vous ne connaissez pas encore ce groupe très blues apparut dans les années 90, c’est le moment.
D’une efficacité troublante, Les Black Crows on souvent été comparé à Led Zeppelin, ce sont d’ailleurs des bons amis du guitariste Jimmy Page qui s’invite régulièrement sur scène à leur concert. Vous l’aurez donc compris, il y a du niveau. Pourtant, ce groupe reste assez peu connu du grand publique aujourd’hui.
Vous trouverez toujours un titre accrocheur chez les Black Crowes parce que tout en restant blues et rock, ils alternent des titres lourds, parfois country, parfois même pop et occasionnellement tout à la fois, bref, ils font un peu de tout comme Led Zeppelin. Mais ce n’est qu’à la deux ou troisième écoute que l’on comprend leurs liens avec les Zeps’ et que l’on comprend leur génie.
Fan de Led Zeppelin, lève-toi ! Sans en être la copie conforme, la relève du « meilleur groupe de tout les temps » (dixit le magazine Rolling Stone) est là.
Ils ont sorti quatre albums, le dernier en 2004. Mais pour commencer, essayez The Southern Harmony (1992) et By Your Side (1999)

AMON TOBIN


Aucun doute là dessus, Amon Tobin, c’est de l’éléctro (du Drum’n’Bass ou du Downtempo pour les chichiteux avec des teintes jazzy). On peut le rapprocher de Massive Attack ou Wax Taylor mais sa musique n’est pas sans rappeler la Transe.
Amon Tobin n’est pas un groupe, c’est un pseudo. Toute la musique est créée sur ordinateur par un seul homme. Il a produit à ce jour une dizaine d’albums tous plus étranges les un que les autres. Chaque titre est un nouvel univers, parfois sombre, parfois apaisant, parfois juste défoulant. Une petite voix qui vous murmure à l’oreille une nouvelle manière d’écouter le monde. Sans aucune parole, juste en vous guidant à travers ses sonorités si particulières.
C’est une sorte de musique électronique accessible à tous et jamais trop violente, une bonne musique d’ambiance pour vous relaxer et voyager en même temps (vous pouvez aussi prendre le train mais c’est plus cher). On prend vite l’habitude de s’écouter un petit titre entre deux cours. Idéal avant les contrôles de géographies : les albums Supermodifies (2000) et Out From Out Where (2002).


Revenir en haut
Auteur Message
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:51 (2018)    Sujet du message: ARTICLES MUSICAUX DU DEUXIÈME JOURNAL

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    LE PARLOIR Index du Forum -> À VOUS DE PROPOSER -> ARTICLES CULTURELS Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Arthur Theme